Un beau corps à la cinquantaine

Publié le par Lucile Woodward

demi-moore-3.jpg

 

Bonjour Lucile, j'ai 48 ans et malgré le fait que j'ai toujours régulièrement fait du sport (danse, natation, gym) et que j'ai toujours fait attention à ma ligne, les variations hormonales et le ralentissment du métabolisme se font sentir (gonflement, cellulite, épaississement de la taille, fatigue). Juqu'à 42 ans, je pesais env 54 kg pour 1m72kg. Progressivement je suis montée jusqu'à env 58kg auxquels je me maintiens difficilement avec 3 séances hebdomadaires (mix entre muscu, cours collectifs et cardio) et un régime pauvre en graisses et en sucre (épuisant et déprimant...). Pouvez-vous me donner des conseils nutritionnels et sportifs pour m'aider à obtenir de meilleurs résultats tout en étant moins fatiguée... Merci mille fois. Amicalement. Agnès

 

Bonjour Agnès, et tout d'abord : bravo pour votre assiduité à l'exercice physique. Vous devez avoir une santé de fer !

 

C'est vrai que vers la cinquantaine, je vois beaucoup de femme qui se plaignent de devoir faire plus d'effort pour maintenir leur ligne. Bon d'accord, vous n'avez plus 20 ans, et vous l'acceptez très bien, mais vous voulez maintenir votre ligne et un corps que vous aimez. Je le comprends parfaitement. Tout d'abord, ne vous fixez pas sur vos kilos, mais plus sur votre tour de cuisse, ventre, ou vos tailles de pantalons. C'est plus révélateur. Car les muscles pèsent plus lourd que la graisse... Et puis 54kg pour 1m72 c'est déjà très mince !! Cela vous donne un IMC de 18,3 qui est révélateur d'un poids plutôt insuffisant... Médicalement parlant. Donc ne cherchez plus à maigrir. Voici quelques pistes que je vous propose pour que vous continuiez à être motivé par l'exercice physique, à garder la ligne, à rester tonique mais sans ressembler à Madonna dans ses mauvais jours non plus !

article-0-0265A65A00000578-493_224x484.jpg

Alors la première chose qui me vient à l'idée lorsque je lis votre mail, c'est de vous conseiller d'en parler à un médecin. Un généraliste, un gynéco ... Celui qui vous suit régulièrement. Demandez lui de vous prescrire un bilan sanguin. Contrôllez vos hormones, et surtout la quantité de minéraux dans votre organisme. Car on n'est jamais à l'abris d'un manque de fer, de magnésium, de phosphate, de vitamine ... ce qui vous épuise en un rien de temps.

 

D'ailleurs une cure de magnésium deux fois par an, avez vous déjà essayé ? Le sport, et surtout la transpiration, épuise le corps de ce minéral essentiel pour bien dormir, bien récupérer et se sentir en forme. 300mg par jour pendant 1 mois, et vous retrouvez une énergie de feu. Je l'ai testé plusieurs fois, sur moi et sur d'autres personnes, et ça marche du tonnerre. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Ensuite, concernant le sport, je pense que pour une sportive comme vous, l'essentiel c'est de varier les entraînements. Lorsque le corps est habitué aux 3 séances hebdomadaires, aux mêmes heures, à la même intensité ... il n'a plus besoin de s'adapter ! Est-ce que vous changez assez souvent d'exercice, de charge en muscu, de type de cours ou de façon de faire du cardio ? Par exemple pour le cardio, essayez de faire du fractionné pendant 2 mois. C'est-à-dire un échauffement, puis alterner 1 minutes rapide, 2 minutes lentes (pendant 20 à 30 minutes) et retour au calme.

Pour la muscu, alternez entre endurance, force, puissance ... demandez conseil à un coach de votre salle de gym. Si vous avez l'habitude de faire de la muscu avec des machines, essayez en poids libres... Vos muscles continueront à s'adapter, à rester bien tonique, et c'est votre meilleure garantie contre le relâchement.

 

Ensuite pour les gonflements et la cellulite... c'est peut-être lié à un retour veineux qui commence à se fatiguer. Des séances de palper-rouler, ou de pressothérapie peuvent aider je pense. Mais là aussi un diagnostique chez un médecin phlébologue peut être très utile.

 

Enfin pour l'alimentation, je vous déconseille fortement le régime pauvre en tout ce qui est bon ! Comme vous le dites bien, c'est épuisant et déprimant, et ça n'arrange rien à nos affaires. Pendant le sport, pensez à boire une boisson isotonique (un peu sucrée et salée, riche en minéraux) en plus de votre eau normale. Vous aurez moins de 'fringale' après l'entraînement, et vous vous sentirez moins frustrée du coup. Ensuite privilégiez les légumineuses : pois chiches, lentilles, haricots rouges ... Mangez en en salade ou à la place des pates ou du riz, au moins une ou deux fois par semaine. Elles sont très riches en minéraux et notamment en magnésium. Ce sont d'excellents coupe faim, on n'en mange jamais assez.
Une super astuce 'grignotage' c'est deux poignées de noix (amandes, noisettes, noix...) et deux carrés de chocolat noir (70%), avec un grand verre d'eau.

 

Et au moins une fois par semaine faites vous vraiment plaisir. Entrée, plat, fromage, dessert. C'est important de continuer à apprécier les petits bonheurs de la vie, et de ne pas se frustrer continuellement.

 

Bon courage, et tenez-nous au courant !

 

Photo : Demi Moore et ses jambes légendaires, en 2010. Madonna, lors d'une tournée mondiale en 2008.

Publié dans Conseils de Forme

Commenter cet article

bain de bouche 17/02/2015 06:15

Hi there, You have done a great job. I'll certainly digg it and personally recommend to my friends. I'm confident they'll be benefited from this web site.

comment avoir une bonne haleine le matin 17/02/2015 06:15

Thank you a bunch for sharing this with all of us you really realize what you're speaking approximately! Bookmarked. Please additionally seek advice from my web site =). We may have a hyperlink alternate arrangement between us!

éléate 03/06/2012 12:22

Bonjour Lucile,

J'apprécie votre blog et surtout les conseils que vous prodiguez. J'ai commencé le sport il y'a un mois, et je ressens moins de tonus. Vous conseillez quel type et quel forme de magnésium? marin,
chlorure...?

Agnès MEDIONI 24/05/2012 12:36

Bonjour Lucile,

Merci pour ces conseils. Certains sont déjà mis en place(séances de palper-rouler, suivi d'un phlébologue, prises de sang, RV chez une gynéco pointue pour m'accompagner dans cette transition
difficile et qui peut durer 10 ans!). J'avais en effet "accepté" de prendre 2 à 3 kgs(il parait en outre que c'est plus sain car celà permet au corps de compenser les oestrogènes en baisse) mais
là, je sens que tout m'échappe.

Je vais en effet demander à un coach de m'aider pour optimiser mon programme et me redonner un peu de baume au moral. Vous êtes consultante externe à l'Usine, je suppose donc que je ne peux hélàs
pas m'adresser à vous ? En effet, beaucoup de coach sont des hommes ou de très jeunes femmes et ne "comprennent" pas toujours ce type de problème.

Bonne journée à vous,

Agnès